Relinter : Histoire du Monde contemporain

Éléments de mise en place du Monde Contemporain
depuis la moitié du XXème siècle


Le Brésil

Mise à jour effectuée le : 8/06/07


 Le territoire brésilien est très vaste. Sa superficie (8 511 965 km2, plus de 15 fois la France) situe en effet le Brésil au cinquième rang mondial, après la Russie, le Canada, la Chine et les États-Unis. Le pays couvre presque la moitié du continent sud-américain (47,3%).
A l'exception de quelques îles, le Brésil est constitué d'une masse de terre continue. La ligne de l'équateur passe au nord du pays, à la hauteur de la ville de Macapá et le tropique du Capricorne au sud, à la hauteur de São Paulo.
La plus grande distance est-ouest du Brésil, soit 4 319 km, est presque identique à sa plus grande distance nord-sud, soit 4 394,7 km.
Le Brésil a des frontières communes avec dix pays : la France (département de la Guyane française), le Surinam, le Guyana, le Venezuela et la Colombie, au nord; le Paraguay, la Bolivie et le Pérou, à l'ouest; l'Uruguay et l'Argentine au sud.
L'Equateur et le Chili sont les seuls pays d'Amérique du Sud à ne pas avoir de frontière avec le Brésil. La côte brésilienne, qui borde l'océan Atlantique s'étend sur 7 367 km.

Peuplé de178 millions d'habitants, le Brésil se situe au 5ème rang après la Chine, l'Inde, les États-Unis et l'Indonésie. La densité démographique sur l'ensemble du territoire reste néanmoins faible : 29,9 habitants au km2. La comparaison des recensements nationaux indique que depuis les années 70, le rythme de la croissance démographique a progressivement diminué, en fonction du déclin des niveaux de natalité et de fécondité. Entre 1960 et 2000, le taux d'accroissement annuel de la population a chuté de 2,5% à 1,6%; aujourd'hui, le taux moyen annuel d'accroissement de la population brésilienne se situerait à 1,3%. Le niveau de la mortalité est également en baisse, l'espérance de vie moyenne étant aujourd'hui de 69 ans. 
Les résultats du dernier recensement national (2000) ont confirmé la tendance du pays à l'urbanisation. Entre 1990 et 2000, la population urbaine est passée de 76% à 81%. 

La question se pose de savoir si le Brésil a les moyens de ses prétentions. Entrée en récession en 2003, avec un taux de croissance de - 0,2 %, l’économie brésilienne a pu se maintenir à flot grâce à la hausse des exportations agricoles. En attendant, aux yeux de la population, les réformes sociales se font toujours attendre, alors que le PIB a diminué de 1,5 % de 2002 à 2003. Depuis 2003 toutefois, la part du commerce brésilien dans le commerce mondial s’est accrue pour atteindre près de 1 %. Nombre d’observateurs notent que la politique extérieure brésilienne tranche nettement avec l’orthodoxie de la politique budgétaire nationale. Pour l’instant, l’administration Lula semble nettement plus  "progressiste" sur la scène internationale que sa propre scène intérieure.

Google
  Rabac.com   

>>->>

  • Si vous êtes arrivé à cette page sans passer par le portail et pour une meilleure navigation
    cliquez ici

    Version "Abonné"
    cliquez ici
  •   

      size="2" face="Verdana"> 

    Achetez vos minutes de communications téléphoniques sur Internet
    et diminuez notablement votre facture

  •  

     

      

    Bac-L
    Littérature & Philosophie